Projet éducatif

Valeurs du Projet éducatif dans le fichier joint

Notre établissement est ouvert à tous, conformément à la volonté de l’Eglise catholique de mettre à la disposition de tous, ses orientations éducatives. Ainsi, notre établissement, par sa contribution au service éducatif de la Nation, rend un service d’intérêt général. C’est pourquoi il est associé à l’Etat par contrat, dans le cadre de la loi Debré de 1959 et de la loi Rocard de 1984.

Ce projet, propre à notre établissement, fonde ses propositions éducatives sur la vision chrétienne de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. La dimension sociale de la personne implique que l’Ecole prépare chacun à la vie civique et à l’engagement. Le projet d’établissement comprend notamment un parcours citoyen, permettant de découvrir et de vivre les valeurs de la République. La liberté, l’égalité et la fraternité ne peuvent se construire que dans un espace où chacun peut partager sa culture et exprimer ses convictions dans la connaissance et le respect de celles d’autrui.

La liberté de conscience et la liberté de religion, défendues par l’Eglise catholique, sont aussi garanties par le principe de laïcité. Cela crée le cadre nécessaire aux échanges et au dialogue indispensables pour fonder un projet de société commun.

Historique

L’école Jeanne d’Arc a été ouverte en 1953.

Mais, c’est en 1961 que les premières religieuses du Sacré Cœur en prirent la direction. Elles arrivaient de Saint Jacut les Pins, dans le Morbihan.

Créée en 1767, cette congrégation avait pour vocation d’instruire les enfants des familles démunies et de venir en aide aux malades.

« Au sein du Peuple de Dieu, notre Institut a pour mission de manifester à tous, particulièrement aux pauvres, la tendresse et la miséricorde du Père révélées en Jésus. En fidélité à l’intuition première, nous travaillons à la promotion de la personne par l’éducation, le soin des malades et d’autres activités pastorales et sociales. » (Constitutions n°3)

Leur « credo » : allez vers la mission. 

Dans « aller », il y a d’abord la notion de but, il y a aussi la notion de mouvement, de progrès, il y a enfin la notion de risque.

 Les religieuses sont restées dans l’école jusqu’ en 1989 mais une communauté est restée présente à Saujon jusqu’en 1994.


Documents
Documents (1)